Sur les pas des impressionistes

C’est la fin de l’hiver. Mais Mars réserve de ces joyeuses matinées franchement glaciales.

Depuis le temps que les palettes s’élaboraient à la lumière du soir, nous avons voulu ouvrir la porte de l’atelier.

Les frileux sont restés dedans. Les autres sont sortis, un petit cadre à la main pour régler les lumières et choisir les motifs. (On appelle cela : peindre sur le motif).

Sur les pas des impressionistes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lumière était froide mais sensible. Le coeur aussi. L’artiste qui sommeillait s’est doucement laissé éveiller.

 

Sur les pas des impressionistes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme nos anciens peintres, nous avons peint avec l’air et la lumière.

 

Sur les pas des impressionistes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre deux poses, un café chaud, l’horizon ne cessait d’être repoussé par les nuages.

Et nous avons rencontré des peintres de nuages, de petits bois, de fourrés, de perspectives atmosphériques.

 

Sur les pas des impressionistes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien ne sera plus comme hier.

(Visited 31 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *