Portée de mains

Pendant que l’Atelier est en vacances, pour illustrer tous ces mois de labeur, voici quelques photos choisies, non pas des œuvres, mais de cet outil merveilleux qu’est la main.

Les sessions à l’Atelier – blog oblige –  sont souvent l’occasion de prises de vue, et même si le lutin qui mitraille aime à partager les expérimentations, à montrer les médiums et les œuvres, il ne peut jamais le faire sans prendre en photo également ces belles mains et si jolis gestes qui, sans jamais être à priori en vedette, sont toujours présents, dans toutes les circonstances.

Avant l’œuvre, et pour qu’elle existe, il y a une main, et pour une fois, c’est elle que nous avons isolée afin du lui rendre l’hommage qu’elle mérite.

 

portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit diaporama, donc, de toutes ces heures passées, à travers l’image de cet outil si précieux. Et tout d’abord à travers sa capacité à capturer la lumière qui nous inspire et nous guide.

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mains douces, inspirées, les gestes se posent : outil et instant suspendus préparent une œuvre qui va naître de l’intérieur.

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moments de silence : tracés méticuleux, avant la libération du geste. On n’entend plus que le bruit du crayon sur la feuille, le pinceau, quant à lui, est presque toujours silencieux.

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’outil est choisi avec soin, par affinité et en accord avec le moment. Le regarder, le tenir, avant de lui demander de souffler doucement sur notre inspiration… La main, légère,  prépare alors l’instrument, l’accorde, avant d’apprendre à en jouer. Jusqu’à ce que les deux ne forment plus qu’un.

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Magie, l’outil lui-même disparaît au profit d’un bout de rien ou des doigts eux-mêmes qui trouvent d’instinct, comme s’ils l’avaient toujours connu, le chemin de la couleur, de la lumière et des valeurs.

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il eut été dommage de ne pas saisir un peu de ces gracieux mouvements, lorsque la main est désormais tout entière au service de la magie et du bonheur de chercher, de créer…

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand enfin les bras s’ouvrent, agrandissant l’espace du regard…

 

Portée de mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… et que le mouvement, désormais impossible à saisir, entraîne l’œuvre vers son but.

 

(Visited 24 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *